/

:
 











*
..


*




*




*



..






*












*

..
..



*




*








*



*
...




*



*

...


..


..

*





..
!
 


**



Daims gorgs dodeurs de terreur

Pome original de :Amal awad radwan Traduit par :Farah Souames


Ne fouille pas dans mon re antique

Dans les dcombres de mes annes oublies

Avec mes rves qui se balancent telle une pendule

Entre la vie et la mort

*

Oh mon cur rouillalourdi

Par des contes qui se brisent

*

Mon cur

Etrangl de mlancolie

Ruin par le mpris de lesprit

*

Cesse de chercher loubli

Dans la carte de mes blessures

Entre les repres de mes faiblesses

Et les lignes de mes pomes

*

Ne dterre pas les fonds de mes mmoires

Des lignes de mes chagrins

Aux aires de mes joies

Vainement !

Mes rves se sont envols

Sur les ailes de la lumire et lombre

Mes rves ont fuit

Les cercles de la peur sanglante

Mes rves ont laiss derrire eux

La pesanteur des astres de mesquinerie

Ma mmoire est souffrante

Lencrier de nuit se versant sur ma carte

Effaant mes repres

Jetant sur mon corps

Des grains dexil et de brumes

Venant de cris et de linceuls

Coups.complots

Se suivent

Seffondrent

Dune main sauvage perant

Jusquaux noyaux des fleurs

*

Ces croisement mparpille ignoblement

Aux jardins de lobscurit

par des pincements douloureux

Absorbant mon clat !

*

Et dune treinte impossible

Tendant ses griffes

Entre le souffle de la vie

Et la libert de la mort

Des soupirs se dgagent des soupirs gorges de flammes

Jusqu' la moelle

*

Oh

Mes airs rostres schs

Mordus de murmures empoisonns

Tatoues deau danarchie

*

Les cls de mes douleurs drobes

Me laissent

Balanant

Entre la mmoire et loubli

*

Je crains voir mes daims

Se propageant

Trottant..chargs

Dodeurs de terreur et de frissons

Courant

Timides.terrorises

Entre

Les brousses de la mort

Et

Les filets dembrasement

*

Guetts par

Les regards vicieux

A tout moment

Dans tout les sens

Alarmant les sens de la terreur

Les taquinant

Incitant leur mort jusqu' la mort
 

 

 

 

 

 

 

 

*

 

safsaf.org - 04-11-2013